Piret Raud. „Le thé des poissons”

Reading example

L’oeuf fait du yoga

L’oeuf se tenait sur la tête. C’était agréable, et en plus c’était amusant. Quand il était sur la tête, il avait l’impression que le reste du monde était à l’envers. Ainsi, le sol de la cuisine avait l’air d’être au plafond et le plafond au sol. La table semblait suspendue au plafond par les pattes, comme une mouche, et c’était la même chose avec les chaises. Le pain et les gâteaux, sur la table, étaient à l’envers, le réfrigérateur était à l’envers, et même les nuages, qu’il apercevait par la fenêtre, étaient à l’envers. Et quand il pleuvait, la pluie tombait non pas de haut en bas, mais de bas en haut.

– Super ! s’écria l’oeuf.
– Qu’est-ce qui est super ? demanda la théière.
– Le yoga, répondit l’oeuf. Pour faire du yoga, on se tient sur la tête, c’est bon pour la santé et ça rend heureux.
– Moi aussi, je veux faire du yoga et être en bonne santé ! dit la théière, qui se sentait un peu enrhumée. Elle suivit l’exemple de l’oeuf et se tint sur la tête.
– Il faut respirer, aussi, expliqua l’oeuf. La théière s’appliqua : « pschhhhhhh ! »
Quelques gouttes jaillirent alors de son bec, et la théière sentit combien il était plus agréable et plus facile de respirer quand elle n’avait plus de thé dans le bec.
Le yoga était vraiment une chose formidable.

Quand ils virent que la théière se portait bien mieux, les autres habitants de la cuisine voulurent à leur tour essayer de se tenir sur la tête. La table, les chaises, le réfrigérateur, les marmites et les poêles, les couverts et les aliments, la cuisine tout entière se retourna et se tint sur la tête. Tout le monde était heureux et excité, car chacun observait sur luimême des changements intéressants.
La tomate verte, par exemple, qu’on avait mise à mûrir sur le rebord de la fenêtre, prit une belle couleur rouge lorsqu’elle se tint la tête en bas. Dans le placard sous l’évier, la poubelle se vida de toutes ses ordures, et elle eut une impression merveilleuse de légèreté et de propreté intérieure. Le yoga faisait vraiment de l’effet à tout le monde.

Seul l’oeuf n’en ressentait plus aucun plaisir, car maintenant que tout le monde, dans la cuisine, avait la tête en bas, il avait l’impression que tout était revenu à l’endroit, et il n’y avait plus rien de drôle. Du coup, il se retourna encore une fois et se remit dans le bon sens : de nouveau, le monde paraissait être à l’envers.
Bien entendu, personne ne s’en rendit compte dans la cuisine, car après tout, personne n’a jamais vraiment su dire de quel côté de l’oeuf se trouve sa tête !

Traduit de l’estonien par Jean-Pascal Ollivry